Sexisme dans les formations Tech :
Social Builder a donné la parole aux étudiant.e.s et apprenant.e.s

En quelques chiffres :

  • 1000 répondant.e.s au questionnaire du 30/10/17 au 22/11/17
  • 18 partenaires écoles
  • 10 entretiens qualititatifs

Cliquez ici pour lire l’étude complète

Résultats et analyse

Alors que le secteur du numérique cherche à attirer plus de femmes, et propose des actions en faveur de la mixité et de la diversité, cette enquête montre que le sexisme reste important dans les formations tech et numérique. En effet, 7 femmes sur 10 déclarent avoir été l’objet d’agissements sexistes pendant leur formation, allant des blagues aux remarques sexistes sur leurs compétences, jusqu’au harcèlement sexiste, voire sexuel.

Le sexisme, les violences et les inégalités de genre se retrouvent dans l’ensemble de la société, mais en particulier dans les secteurs les plus masculinisés. 86% des répondantes disent avoir été témoin d’agissements sexistes contre 58% des répondants. Cette invisibilisation du sexisme de la part des hommes se justifie souvent par l’usage de l’humour. 31% des répondantes trouvent que les blagues sur les femmes sont fréquentes, contre 14% des répondants.
Une question propre au secteur du numérique se pose, notamment à l’aune de l’actualité récente et de certains résultats obtenus : la “culture geek” est-elle un facteur aggravant à l’expression du sexisme dans les formations aux métiers du numérique ?

Cette étude permet de mettre en avant certaines spécificités propres à la “culture geek”, en matière de sexisme, comme par exemple une certaine obsession des corps et de la pornographie, ou encore la culture troll. Ces spécificités ne sauraient être transformées en généralités, en ne retenant que les pires aspects d’une culture plus large. Si elle ne résume pas l’ensemble du secteur du numérique, elle est davantage mise en visibilité, et est utilisée lorsque l’on cherche à expliquer la place du sexisme dans le secteur.

Cette enquête apporte un éclairage sur les différences entre les formations, par typologies d’écoles et par niveaux de mixité. Ainsi, nous observons une accentuation du phénomène dans les écoles qui jouent avec les codes de la culture geek. Grâce à l’étude des résultats et à l’éclairage apporté par Isabelle Collet, Maîtresse d’enseignement et de recherche en sciences de l’éducation à l’université de Genève et chercheuse associée à l’Institut des Etudes genre de l’université de Genève, Social Builder a pu mettre en avant des bonnes pratiques structurelles nécessaires, comprenant la formation des personnels encadrant, la sensibilisation des étudiant.e.s ou encore une position forte des directions d’établissements dans la mise en oeuvre de politiques dédiées à la diffusion d’une culture de l’égalité.

Presse

Les écoles partenaires

 

   
logo oclock logo beweb
logo webforce3 logo Pop School Logo Télécom Ecole de Management logo telecom sudparis