MENU
Plan de travail 1 Plan de travail 1 Plan de travail 1

8 mars 2020 :

Paris, le 08 mars 2020 – Avec seulement 27,5% de salariées dans le secteur du numérique, les femmes sont toujours sous-représentées dans ce secteur en plein essor. 

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, pour prendre conscience des actions qu’il reste à mener, nous avons choisi de bouleverser les chiffres pour mettre en avant le delta d’inégalités de ce secteur. Bienvenue dans notre campagne #TELLTHETRUTH

Retour sur nos "faux chiffres" #TELLTHETRUTH & leurs décryptages :

des postes dans le numérique sont occupés par des femmes

En réalité : les femmes ne représentent que 27,5% des postes dans le numérique. Pourquoi ? Si les femmes étaient majoritairement présentes à la création du numérique et des premiers ordinateurs (on pense à Ada LoveLace ou Grace Hopper, par exemple), leur présence dans le secteur a décliné fortement à partir des années 80. La montée en puissance du secteur et sa monétisation ont attiré bon nombre d’hommes. La masculinisation des termes et un recrutement sexiste ont fait le reste, sans compter une culture populaire qui prône l’ordinateur comme un outil réservé aux hommes (via la publicité)… Tous ces facteurs font qu’en à peine 10 ans, la majorité de femmes se sont retirées du secteur. Notre mémoire collective a fini d’asseoir cette vision en ne gardant quasiment aucune trace des rôles modèles femmes des débuts. 

Source : Syntec Numérique

Pour aller + loin : engagez votre entreprise à recruter plus de femmes en reconversion dans la tech en signant le Manifeste #ReconversionFemmesNum

En réalité  : En 2017, selon MENESR – SIES, il n’y avait que 27% des étudiantes (femmes) dans les écoles d’informatique en France. Ce chiffre s’explique avant tout par la perception des compétences qui sont réclamées par les métiers du numérique. La maîtrise des nouvelles technologies, comme par exemple « savoir coder » est une compétence considérée comme « masculine »*, on pense à l’image du «hacker geek», notamment. Le secteur du numérique, qui est lié de fait aux nouvelles technologies, attire peu de femmes qui ne se reconnaissent pas dans cette vision. 

Source : MENESR – SIES, 2017

Pour aller + loin : discutez avec Adabot pour découvrir les opportunités qu’offre le numérique pour votre fille

* Les compétences dites “féminines” ou “masculines” renvoient à des croyances socialement et culturellement construites (sur la base de stéréotypes) qui attribuent certains savoirs, savoirs-faire et savoirs être aux femmes et d’autres aux hommes.

des étudiant.e.s en informatique sont des femmes

Seulement de l'I.A est développée par des hommes

En réalité : un article récent du magazine Challenges indiquait que seulement 12% de l’Intelligence Artificielle était développé par des femmes. Le problème ? L’Intelligence Artificielle influence notre quotidien car écrire du code, c’est comme écrire tout court. Cela donne accès à des choix car le code est la traduction d’une problématique et d’un enjeu en langage informatique. Or, le manque de femmes dans les métiers de l’Intelligence Artificielle accroît le risque de voir apparaître des biais sexistes liés à ces choix. Et de manière plus générale, ne reflète pas l’humanité de manière équitable (à savoir : 50,4% d’hommes et 49,6% de femmes).

Source :  « Où sont les femmes dans le secteur de l’intelligence artificielle ? », le 27 mars 2019, Challenges

Pour aller + loin : comprenez comment neutraliser les biais de sexe dans l’IA en lisant notre rapport IA & sexisme

En réalité : le domaine de l’entrepreneuriat n’est pas en reste quand il s’agit d’inégalité femmes-hommes : en 2019, les fondatrices de start-up reçoivent en moyenne 2,5 fois moins de fonds que les fondateurs. Cet écart ne cesse d’augmenter au fur et à mesure des tours de levée de fonds : 1,2 fois moins dès le premier tour, 1,8 fois moins au second tour et aucune fondatrice n’atteint le troisième tour. 

Source : les inégalités d’accès au financement pénalisent les créatrices de start-up, baromètre BCG x collectif Sista

Les start-up exclusivement reçoivent 2,5 fois moins de financement

Dans les COMEX et CODIR des membres sont des hommes

En réalité : en 2019, il n’y avait que 18% de femmes dans les comités de direction (Codir) et les comités exécutifs (Comex) du CAC 40. Et cela, 9 ans après la mise en place de la loi relative à la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration et de surveillance (loi Copé-Zimmermann, adoptée en 2011).

Source : Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes 

Pour aller + loin : suivez la formation Women In The Digital Economy pour développer vos compétences business, technique et comportementales à l’ère numérique.

 

Encore besoin d'un chiffre ?

En l’état actuel, si nous ne mettons aucune nouvelle action en place, il faudra attendre 2186 pour atteindre (peut-être) une égalité entre femmes et hommes au travail.*

Et 2186, c’est loin.

Source : étude menée par Le Forum Economique Mondial

Notre campagne du 8 mars 2020

Afin de sensibiliser le plus grand nombre aux inégalités actuelles, nous mettons à disposition notre campagne #TELLTHETRUTH de "faux chiffres" des femmes dans la Tech

Nos solutions pour avancer ensemble

Adabot

Adabot est un coach digital qui fait découvrir et oriente les femmes en reconversion professionnelle vers les métiers du numérique.

Nos formations au numérique

Social Builder forme gratuitement, sans pré-requis et de manière inclusive les femmes en reconversion et/ou demandeuses d’emploi aux métiers du numérique !

Women in the Digital Economy

La formation annuelle digital et leadership pour vos équipes réservée à 200 talents femmes

Accompagnement des entreprises

Nous accompagnons les organisations à se saisir des sujets d’égalité grâce à des dispositifs innovants comme des ateliers, conférences et formations